Margarita Ecclesiacchou



Née à Thessalonique, en Grèce, je vis aujourd’hui sur l’île d’Égine, renommée pour sa très ancienne tradition en matière de céramique. Mon contact quotidien et intime avec la nature m’est depuis toujours une source d’inspiration. Je travaille avec divers types de porcelaine qui conviennent aux formes que je crée. Ma récente série Coquillages s’inspire de la fascinante diversité de ces objets naturels. Je m’émerveille devant la perfection de leur structure, leurs motifs symétriques répétés de façon asymétrique, leur surface lisse, rugueuse, crêtée, ondulée… Je m’efforce de révéler la richesse inouïe de la variété qu’offre la nature.

Le temps joue également un rôle important dans mon travail. De même que la nature élabore lentement, par couches successives, les motifs qui ornent le coquillage, je me penche sur mes matériaux avec patience et persévérance pour créer les minutieux détails de mes propres œuvres. Le temps joue un rôle tout aussi important dans une autre de mes séries, Nerikomi, du nom d’une technique extrêmement chronophage avec laquelle on forme, à l’aide de petits morceaux de porcelaine colorée, des motifs rappelant la mosaïque. La lumière, passant à travers les parois fines comme du papier des bols ainsi fabriqués, donne vie aux éléments floraux colorés qui y sont sertis.Coquillages et Nerikomi, mes deux collections les plus récentes, ont fait l’objet d’une exposition individuelle au Musée Bénaki, à Athènes.

- t e r r e  e t  f o r m E s -