Katerina Bouga

 

J’ai commencé à travailler avec de l’argile par curiosité, comme un enfant qui s’amuse, jouant joyeusement avec cette matière sans trop savoir où cela mènerait. J’ai eu la chance de pouvoir d’intégrer à ma vie cette activité qui me procurait joie et plaisir esthétique. L’art de la céramique est pour moi un défi, une quête, une partie jouée avec l’inconnu. J’observe des formes, des textures et des notions qui m’intriguent, et je les matérialise avec l’argile, utilisant mes souvenirs en guise de filtre. Je m’efforce de tendre vers la simplicité, les forme sans fioritures, le primitif, le spontané ; telles sont les idées qui sous-tendent mon expérimentation. Aujourd’hui, quand je travaille avec de l’argile, je ressens la même chose que lorsque j’ai fait mes premiers pas.

- t e r r e  e t  f o r m E s -